Bibliographie

 Edgar DEGAS disait d’Édouard ROSSET-GRANGER :
« Rosset-Granger à lui seul a plus d’esprit que nous tous réunis…
et c’est le seul que ne soit pas rosse ! »

« La souplesse ingénieuse de Rosset-Granger
et son éclectisme délicat se plient aux incessantes
variations où l’entraîne une curiosité toujours en éveil :
il va du portrait et du genre à la fantaisie élégante
et porte partout un sens affiné des harmonies légères »
(La Peinture Française Contemporaine :
Les Maîtres d’Aujourd’hui, 1901, Paul Lorquet).

edouard-rosset-granger-2-portrait-officiel-vers-1895
Portrait de l’artiste vers 1895

ÉTAT CIVIL

Naissance le 9 juillet 1853 de Paul Édouard ROSSET à Vincennes (Seine).
Fils unique de Marie Adrienne ROSSET, née en 1823 à Paris, professeur de chant, décédée le  28 juillet 1900 au domicile familial 78 rue Dulong, Paris 17ème, et de père inconnu.

Par arrêt de la Cour d’Appel de Paris en date du 12 juin 1880, Paul Édouard ROSSET est adopté par Mathieu Édouard GRANGER, né à Bayonne le 11 janvier 1800, artiste industriel, orfèvre émailleur, décédé le 25 avril 1880, chevalier de la Légion d’honneur par décret du 6 août 1860, membre de la « Société du Caveau », versificateur et chansonnier auteur d’un recueil de « Fables ».

Médaille de la Société d’Encouragement décernée à Mathieu Edouard Granger,
Armures, Modèles Objets d’art en 1840.

armoire-a-bijoux-1-oeuvre-de-mathieu-edouard-granger-mort-en-1880-epoque-napoleon-iii-encadrement-en-bois-debene-bronze-cisele-et-dore-email-cloisonne

Armoire à bijoux (4) Les deux portes ouvertes. Emaux cloisonnés.JPGPetite armoire à bijoux réalisé par Mathieu Édouard GRANGER.
Époque Napoléon III. Encadrement en bois d’ébène. Bronze ciselé et doré.
Émail cloisonné. (Haut, 40 cm, Larg, 35 cm, Prof, 25cm).

Médaille de 1ère classe décernée à Mathieu Edouard Granger
lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1855 (Diamètre 38 mm.).

A partir de 1880, Paul Édouard portera officiellement le nom de ROSSET-GRANGER sous lequel il était déjà connu lors de ses études de dessin à L’École des Beaux-Arts de Paris, dans l’atelier d’Alexandre CABANEL.

Il effectue un an de service volontaire en 1873.

Paul Édouard ROSSET-GRANGER épouse le 27 décembre 1917, Christa-Adèle DEHAYE (dite Marcelle), née le 13 janvier 1882 à Hautmont (Nord) avec qui il vivait depuis la fin 1902.

christa-adele-marcelle-dehay-1882-1965-epouse-dedouard-rosset-granger-en-1904-2
Marcelle ROSSET-GRANGER en 1904

Paul Édouard ROSSET-GRANGER décède le 26 juillet 1934 en son domicile parisien 17 avenue Gourgaud, Paris 17ème. La messe est célébrée en l’église Saint-François de Salles le lundi 30 juillet 1934. Il est enterré au cimetière des Batignolles à Paris, 11ème division..

edouard-rosset-granger-7-portrait-assis-en-pyjama-dans-son-atelier-de-lavenue-gourgaud-1934
Photographie de l’artiste malade, en pyjama, dans son atelier du 17 avenue Gourgaud, en 1934

testament-erg-du-3-fevrier-1922Testament olographe d’Édouard Rosset-Granger en date du 3 février 1922.

Marcelle ROSSET-GRANGER, sa veuve, décède le 31 juillet 1965 en son domicile parisien 39bis rue Laugier, Paris 17ème.

NOTES BIBLIOGRAPHIQUES

Paul Edouard ROSSET-GRANGER exercera toute sa vie la profession d’artiste peintre. Élève d’Alexandre CABANEL, d’Alexis-Joseph MAZEROLLE et d’Edouard Louis DUBUFE à l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris, il exercera essentiellement comme  portraitiste et peintre de genre, dessinateur et illustrateur de style académique.

Expose à partir de 1878 au Salon de la Société des Artistes Français jusqu’en 1889.
Membre-fondateur depuis sa création, en 1890, de la Société Nationale des Beaux-Arts avec laquelle il expose annuellement au Salon de Paris jusqu’en 1932.!
Membre de la « Société des Pastellistes Français » (nomination le 13 décembre 1890).
Membre de la « Société des Aquarellistes Français ».
Membre du Jury d’admission du Photo-Club de Paris dès sa première exposition en 1894.
Membre fondateur du Syndicat de la Propriété Artistique, Société des Illustrateurs et dessinateurs (21 janvier 1896).

Il expose régulièrement au Cercle de l’Union Artistique (appelé aussi L’Épatant ou le Cercle des Mirlitons) à Paris, dont il démissionne en 1910.
Expositions au Musée des Arts Décoratifs, lors des expositions de peintures modernes de décoration et d’ornement.
Nombreuses expositions en province et à l’étranger.
Exposition Internationale de Chicago (USA) en 1893.
Exposition Universelle de Saint-Louis (USA) en 1904.
Expositions à Copenhague (Danemark) en 1888, Montréal (Canada) en 1909, New York (USA) en 1916.
Expose à la Mairie de Saint-Mandé avec le Groupe artistique de la région de Vincennes à partir de 1905.
Expose à l’Exposition Internationale de Blanc et Noir au Palais du Louvre (1886), à l’Exposition de l’Enfance au Petit-Palais (1901), à l’Exposition des Prix du Salon et des Bourses de voyage au Grand-Palais (1902), aux Salons des Boursiers de voyage (1921) et aux Salons de Bagatelle : « Œuvres rétrospectives » (mai 1906), « Portraits de femmes de 1870 à 1900 » (mai 1907), « Portraits de femmes sous les trois républiques » (mai 1909), « L’enfant, ses portraits et ses jouets » (mai 1910)) et « Exposition de Peintures des Amateurs de Jardins » (mai 1913).
Expose à l’Exposition du Nu en 1914 à Paris, rue de Berlin.

Nommé Chevalier de la Légion d’honneur par décret du 31 décembre 1897 (Courrier de la Grande Chancellerie daté du 28 janvier 1898), croix de Chevalier remise par Pierre Puvis de Chavannes le 4 février 1898. Nomination pour sa toile « Portrait de ma mère » exposée à l’occasion de l’Exposition Internationale de Bruxelles en 1897 (toile donnée par Pierre Dehay, le neveu de l’artiste, au Musée Boez de Maubeuge).

img_4103

photographie-pierre-puvis-de-chavannes-peu-avant-sa-mort-dedicacee-a-edouard-rosset-granger
Photographie de Pierre Puvis de Chavannes, peu avant son décès, dédicacée
« à Rosset-Granger en toute amitié ».

edouard-rosset-granger-croix-de-chevalier-de-la-legion-dhonneur-janvier-1898
Croix de Chevalier de la Légion d’honneur remise le 4 février 1898
à Édouard Rosset-Granger par son maître Pierre Puvis de Chavannes

Commandeur de l’ordre du Medjidié (Turquie), 1898 pour sa collaboration à la décoration de la Banque Ottomane de Constantinople (Istanbul) (Note journal ERG 3 février 1898).

edouard-rosset-granger-medaille-de-chevalier-de-lordre-du-medjidie-turquie

Médaille de bronze (3ème classe) au Salon de la Société des Artistes Français à Paris en 1884 pour « Orphée ».
Médaille d’argent à l’Exposition Universelle de Paris 1889 pour « Les Hiérodules » (Section de Peinture).
Médaille d’or à l’Exposition Universelle de Paris 1900 (Section Arts Décoratifs pour « Les Aciéries de Longwy »).

Prix Eugène Piot (de l’Institut de France, Académie des Beaux-Arts) en 1909 pour une peinture représentant un enfant nu âgé de 8 à 15 mois (« Le Réveil », vendu 2000 F).

Bourse de voyage (en Italie) attribuée en 1881 par le jury du Salon de la Société des Artistes Français à Paris.

img_4102
Laisser-passer n° 416 du 16 octobre 1881 délivré par le Ministre des Affaires Étrangères

Bourse de voyage attribuée en 1891 par la Société Nationale des Beaux-Arts.
Diplôme d’honneur de la Société des Amis des Arts de Seine-et-Oise, Versailles, juin 1912.

erg-biographie-2a

erg-biographie-2bBibliographie manuscrite rédigée par Édouard Rosset-Granger vers 1912-1915.

MÉDAILLES DIVERSES

Médaille de la Ville de Paris, Enseignement du dessin, Xe Arrondissement, Classe d’adultes, Professeur Lequien Fils. Prix à l’élève Rosset en 1872, Diamètre 41 mm.

Plaque de Sociétaire de la Société Nationale des Beaux-Arts d’Édouard Rosset-Granger en 1890. Gravure d’Alexandre Charpentier représentant les portrait d’Ernest Meissonnier et de Pierre Puvis de Chavannes. Format 58 x 39 mm..

Médaille de l’Exposition Universelle de Paris en 1889 attribuée à Rosset-Granger.
Diamètre 63 mm.

Médaille de l’Exposition Universelle Internationale de Paris en 1900
attribuée à E.Rosset-Granger. Diamètre 63 mm.

Médaille de l’Exposition Universelle de Paris en 1900
attribuée à Rosset-Granger. Diamètre 63 mm.

Médaille de l’Exposition Internationale de Chicago en 1893.
Section Française, Hors Concours, Exposant E. Rosset-Granger. 50 x 53 mm.

Médaille de l’Exposition Nationale d’Angers en 1895
attribuée à Rosset-Granger. Diamètre 51 mm.

edouard-rosset-granger-premiere-exposition-dart-photographique-photo-club-de-paris-1894Plaque de la première exposition d’art photographique
organisée par le Photo-Club de Paris en 1894,
attribuée à E. Rosset-Granger. Format 74 x 49 mm.

Édouard Rosset-Granger était membre du Jury d’admission dès la première année en 1894
en compagnie notamment d’autres amis artistes peintres tels que René BILLOTTE, Guillaume DUBUFE et Frédéric MONTENARD. Il aura été un des acteurs de la promotion du pictorialisme en France. Des représentants éminents de ce courant comme les photographes Constant PUYO (1857-1933) et Robert DEMACHY (1859-1936) exposaient au Photo-Club de Paris qu’ils ont co-fondé. L’esthétique des exposants de ce salon est caractéristique de ce mouvement.

edouard-rosset-granger-photo-club-de-paris-1908-67-x-100-mmPlaque du Photo-Club de Paris en 1898, attribuée à Rosset-Granger, 67 x 100 mm.

QUELQUES REPÈRES DE SÉJOUR EN FRANCE OU A L’ÉTRANGER AYANT DONNE NAISSANCE AUX ŒUVRES   D’ÉDOUARD ROSSET-GRANGER

1878 – 1879 :
Séjour en Italie (Rome, Naples, Capri) notamment à Anacapri dans la villa de la famille DUBUFE.
Références : un carnet de croquis.

1881 – 1882 :
Séjour en Italie, à la suite d’une bourse de voyage (Naples, Rome, Florence et Venise). (Références : Base Archim Portaleurope, dossier Rosset-Granger).
Références : nombreuses études peintes, dessins et huiles.

1897 :
Octobre à Moisson, bords de Seine.
Références : journal de l’artiste. Petites études de paysage.

1899 :
Travail à Longwy, Lorraine. Études pour « La Métallurgie » (Exposition Universelle de Paris 1900).

Entre 1902 et 1912 :
Plusieurs voyages en Italie avec Marcelle (Venise, Rome, Florence, Naples, Capri…).
Références : Album photos, souvenirs personnels, carnet de croquis. Petite huile, copie de Paris Bordonne en juillet 1912, à Venise.

En 1911 :
Séjour en Bretagne, près de Pont-Aven.
Références : Portrait de Marcelle Rosset-Granger avec une coiffe de Pont-Aven. Huile sur toile vendue par Pierre Bergé le 6 juillet 2009.

Entre 1910 et 1925:
Fréquents séjours en Normandie, à Bizy, près de Vernon, dans la propriété de son ami peintre Alfred Pierre AGACHE (1843-1915), puis auprès de sa veuve.
Références : petites études de fleurs et d’herbes, et de la maison normande d’AGACHE.

1917-1918 :
Vacances d’été à Puy, près de Dieppe.
Références : petites études de paysage, souvenirs d’enfance de Pierre DEHAY, neveu de l’artiste, en vacances à Puy avec sa Grand-mère, en 1917 et 1918.

1919 :
Vacances d’été à Carantec, Nord-Finistère puis Raguenes en Névez, près de Pont-Aven, Bretagne (août/septembre).
Références : petites études de paysage.

1926 et 1927 :
Deux étés à Belle-Ile-en-Mer, à Ramonette, près de Le Palais.
Références : nombreuses études de paysages et souvenirs d’enfance de Pierre DEHAY.

ADRESSES SUCCESSIVES DES ATELIERS D’ÉDOUARD ROSSET-GRANGER

En 1878 :
142 rue du Faubourg Saint Denis, Paris 10ème (Indication sur carnet de croquis).

En 1880 :
59 rue des Batignolles, Paris 17ème (à partir de l’été 1880).

En 1888 :
5 rue Martin, Paris 17ème (Ancien nom de la rue Emile-Allez).

En 1892 :
5 rue Emile-Allez, Paris 17ème. (jusqu’au 29 mai 1897)

En 1897 :
78 rue Dulong, Paris 17ème (jusqu’au 5 avril 1902).

En 1902 :
45 avenue de Villiers, Paris 17ème.

En 1918 :
17, avenue Gourgaud, Paris 17ème (jusqu’à sa mort le 25 juillet 1934).

edouard-rosset-granger-atelier-avenue-gourgaud-1-salonL’atelier de l’artiste, 17 avenue Gourgaud, le salon. Vers 1930.

edouard-rosset-granger-atelier-avenue-gourgaud-2-salle-a-mangerL’atelier de l’artiste, 17 avenue Gourgaud, la salle à manger. Vers 1930.

edouard-rosset-granger-atelier-avenue-gourgaud-3-bureauL’atelier de l’artiste, 17 avenue Gourgaud, le bureau. Vers 1930.

edouard-rosset-granger-atelier-avenue-gourgaud-4-bureauL’atelier de l’artiste, 17 avenue Gourgaud, le bureau. Vers 1930.

OBJETS AYANT APPARTENU A ÉDOUARD ROSSET-GRANGER

e-rosset-granger-boite-a-peindre-xixeme-siecle-180-x-230-origine-rosset-grangerPetite boîte à peindre portative d’Édouard Rosset-Granger (180 x 230 mm).

boite-a-aquarelle-1-couvercle-en-laque-japonaise-takamaki-e-du-xixe-siecle-h-45-cm-long-26-cm-largeur-23-cm-origine-rosset-grangerCouvercle de boîte à pastel en laque japonaise takamaki-e du XIXe siècle (45 x 200 x 230 mm) d’Édouard Rosset-Granger.

boite-a-aquarelle-2-interieur-avec-batons-daquarelle-et-pierre-origine-rosset-granger-coll-b-et-f-dehayIntérieur de boîte à pastel en laque japonaise takamaki-e du XIXe siècle (45 x 200 x 230 mm) d’Édouard Rosset-Granger avec ses pastels et son godet d’origine.

meuble-de-rangement-architecte-epoque-empire-2

Meuble de rangement à tiroirs d’architecte d’Époque Empire en acajou qui servait à ranger les dessins et études préparatoires d’Édouard Rosset-Granger.

Meuble de rangement à tiroirs d’architecte d’Époque Empire
4 panneaux de laque chinoise 480 x 330 mm chacun.

ŒUVRES D’ARTISTES PEINTRES AMIS DE PAUL ÉDOUARD ROSSET-GRANGER LUI AYANT ÉTÉ OFFERTES

Dessin de Édouard Louis DUBUFE (1819-1883)

edouard-louis-dubufe-1820-1883-crayon-noir-et-craie-blanche-sur-papier-bistre-180-x-135-mm-tete-dun-homme-date-28-avril-1848-london-origine-rosset-granger
Portrait d’un homme. Crayon noir et craie blanche 180 x 135 mm.
Daté et situé : 28 avril 1848, London. Origine certifiée.

Dessin de Pierre PUVIS DE CHAVANNES (1824-1898)

pierre-puvis-de-chavannes-sanguine-238-x-155-trois-angelots-cachet-atelier
Trois angelots. Sanguine sur papier 238 x 155 mm., Cachet d’Atelier.

Peinture de Guillaume DUBUFE (1843-1909)

guillaume-dubufe-huile-sur-toile-925-x-600-1887-esquisse-pour-le-plafond-du-foyer-de-la-comedie-francaise-diane-reine-de-la-nuit-dedicace-a-erg-janvier-1887
Huile sur toile 925 x 600 mm., 1887.
Esquisse pour le plafond du foyer de la Comédie-Française.
Datée, signée et dédicacée « A Rosset-Granger – G. Dubufe – Janvier 1887).
Acquisition suite à un legs par le musée des Beaux-Arts de la ville de Paris le 28 mai 1984.

Peinture de Frédéric MONTENARD (1849-1926)

frederic-montenard-huile-sur-toile-485-x-770-1888-paysanne-et-carriole-au-bord-dun-chemin-provencal-succession-marcel-delange-vendu-hdv-corbeil-21-04-07-1400-ePaysanne et carriole au bord d’un chemin provençal.
Huile sur toile 485 x 770 mm. 1888

Dessin de Gaston LA TOUCHE (1854-1913)

gaston-la-touche-sanguine-113-x-113-angelot-tenant-une-coupe-au-dessus-de-sa-tete-non-signee
Un angelot tenant une coupe au-dessus de sa tête.
Sanguine , diamètre 113 mm., non signée.

Peinture d’Adrien MOREAU (1843-1906)

adrien-moreau-huile-sur-toile-representation-theatrale-en-plein-air-toile-dedicacee-a-e-r-g-succession-lecocq-hannon-2008
Huile sur toile « Représentation théâtrale en plein air ».
Toile dédicacée à Édouard Rosset-Granger.

Trois dessins d’Adolphe THOMASSE (1850-1930)

adolphe-thomasse-1850-1930-peintre-animalier-ami-de-erg-210-x-315-craie-noire-etude-de-tigre-1
Étude de tigres. Craie noire 210 x 315 mm.

adolphe-thomasse-1850-1930-peintre-animalier-ami-de-erg-210-x-315-craie-noire-etude-de-tigre-2Étude de tigres. Craie noire 210 x 315 mm.

adolphe-thomasse-1850-1930-peintre-animalier-ami-de-erg-210-x-315-craies-noire-et-sanguine-etude-de-tigre-3Étude de tigres. Craie noire et Sanguine 210 x 315 mm.

Six gravures d’Armand BERTON (1854-1927)

armand-berton-1854-1927-eau-forte-207-x-156-tete-de-jeune-femme-1er-etat-signe-et-dedicacee-a-lami-rosset
Tête de jeune femme. Eau-forte 207 x 156 mm., 1er État.
Dédicacée » à l’ami Rosset »

armand-berton-1854-1927-eau-forte-282-x-200-la-coiffure-ami-de-erg
La coiffure. Eau-forte 282 x 200 mm.

armand-berton-1854-1927-vernis-mou-124-x-109-nu-feminin-assis-de-dos-deux-epreuves-ami-de-ergNu féminin assis de dos. Vernis mou 124 x 199. 2 tirages.

armand-berton-1854-1927-vernis-mou-196-x-240-nu-feminin-allonge-sur-un-sofaNu allongé sur un sofa. Vernis mou 196 x 240 mm.

armand-berton-1854-1927-vernis-mou-236-x-190-nu-feminin-en-pied-de-face-epreuve-9sur20-signe-et-dedicace-a-erg
Nu féminin en pied de face. Vernis mou 236 x 190, épreuve 9/20.
Dédicacé « à Rosset-Granger cordialement ».

ACQUISITIONS D’ŒUVRES DE ROSSET-GRANGER PAR L’ÉTAT (Source Archives Nationales)

8 juin 1883
Achat par l’État de la toile CHARMEUSE (Huile sur toile 1850 x 1140 mm) exposée au Salon des Artistes Français de 1883 sous le N° 2015, pour 1500 Francs. Mise en dépôt au Musée Ingres de Montauban (Réf. 488).

e-rosset-granger-huile-sur-toile-1883-1850-x-1140-charmeuse-musee-de-montauban-1

7 mai 1884
Achat par l’État de la toile ORPHÉE (Huile sur toile 2900 x 2210 mm) exposée au Salon des Artistes Français de 1884 sous le N° 2091, pour 2500 Francs. Mise en dépôt au Musée de Carcassonne.

e-rosset-granger-huile-sur-toile-1884-2900-x-2110-orphee-1-medaille-de-bronze-au-salon-de-la-saf-de-1884-musee-de-carcassonne-galerie-courtejaire

12 juillet 1887
Achat par l’État de la toile CUEILLETTE DES FIGUES, SOUVENIR DE CAPRI (Huile sur toile 1660 x 1750 mm) exposée au Salon des Artistes Français sous le N° 2073, pour 1500 Francs. Mise en dépôt au Musée Granet d’Aix-en-Provence (Réf. 1155).

e-rosset-granger-huile-sur-toile-1887-la-cueillette-des-figues-a-capri-musee-granet-aix-en-provence

8 août 1890
Achat par l’État de la toile CACHE-CACHE (Huile sur toile 1400 x 1800 mm) exposée au Salon de la Nationale des Beaux-Arts sous le N° 773, pour 3000 Francs. Mise en dépôt au Palais de Longchamp à Marseille (Réf. 1654).

e-rosset-granger-huile-sur-toile-1890-1400-x-1800-cache-cache-snba-1890-palais-de-longchamp-musee-des-beaux-arts-de-marseille

26 juin 1895
Achat par L’État de la toile L’ESPÉRANCE (Huile sur toile ronde, diamètre 1300 mm)  exposée au Salon de la Nationale des Beaux-Arts sous le N° 1078, pour 2000 Francs. Mise en dépôt au Musée André Malraux Havre en avril 1896 (Réf. 505).

e-rosset-granger-huile-sur-toile-1895-lesperance-1300-x-1300-salon-des-beaux-arts-de-paris-1895

21 juin 1902
Achat par L’État de la toile L’ACCIDENT (Huile sur toile) exposée au Salon de la Nationale des Beaux-Arts sous le N° 1012, pour 3000 Francs. Mise en dépôt au Musée de Saint-Étienne, puis transférée au Musée de l’Hospice Saint-Roch à Issoudun (Réf. 1168).

e-rosset-granger-huile-sur-toile-1902-laccident-salon-nationale-des-beaux-arts-de-paris-1902-musee-dissoudun

25 août 1920
Achat par L’État de la toile COQUETTERIE (Huile sur panneau 300 x 250 mm) exposée au Salon des Amis des Arts de Seine-et-Oise à Versailles, pour 250 Francs. Mise en dépôt sur le Croiseur cuirassé Montcalm.

17 juillet 1922
Achat par l’État de la toile PETIT BACCHUS (Huile sur toile 750 x 660 mm) exposée au Salon de la Nationale des Beaux-Arts sous le N° 1133, pour 1000 Francs. Mise en dépôt au Musée du Château de Blois (Réf. 4208).

27  juillet 1928
Achat par l’État de la toile JEUNE ARCHER (Huile sur toile 590 x 350 mm) exposée au Salon de la Nationale des Beaux-Arts de 1926 sous le N° 1069, pour 1500 Francs. Cette toile mise en dépôt au Musée de Castéra-Verduzan (Gers) a disparue depuis.

ACHAT A L’ÉTRANGER

Achat par le Musée de Philadelphie (États-Unis de la toile CONVOITISE (SNBA 1904, n° 1062) Huile sur toile.

LISTE DES SOCIÉTAIRES ET CRÉATEURS DE LA
SOCIÉTÉ NATIONALE DES BEAUX-ARTS (2 avril 1890)

Président : M. Charles MEISSONIER.
Vice-Président : M. Pierre PUVIS DE CHAVANNES.

Sociétaires :

Alfred AGACHE, Constant ARTZ, Albert AUBLET.

Jean BAFFIER (Sculpteur), Laureano BARRAU, Paul BEAUDOIN, Clément BELLANGE (Graveur), Jean BERAUD, Albert BESNARD, René BILLOTTE, Alfred BINET, Victor BINET, Joseph BLANC, Jacques Émile BLANCHE, Emile BOILVIN, Giovanni BOLDINI, Eugène BOUDIN, Bernard BOUTET DE MONVAL, Félix BRACQUEMOND (Graveur), Mlle Louise BRESLAU, John LEWIS BROWN, Eugène BURNAND.

Charles DURAND dit CAROLUS-DURAN, Eugène CARRIÈRE, Jean-Charles CAZIN, Georges CLAUDE, Gustave Henri COLIN, Alphonse-Amédée CORDONNIER (Sculpteur), Maurice COURANT, Gustave COURTOIS, Léon COUTURIER, Pascal DAGNAN-BOUVERET, Jules DALOU (Sculpteur), Pierre Emmanuel DAMOYE, William Turner DANNAT, Eugène-Baptiste DAUPHIN, DAVID (Graveur), Paul-Louis DELANCE, Charles DELORT, Jules DESBOIS (Sculpteur), Marcellin DESBOUTIN, Louis DESCHAMPS, Etienne DINET, Guillaume DUBUFE, Ernest-Ange DUEZ, Louis DUMOULIN, Auguste DURST.

Albert EDELFELT.

Ernest FLORIAN (Graveur), José FRAPPA, Émile FRIANT.

Gilbert GALLAND, Henri GERVEX, Firmin GIRARD, Louis-Auguste GIRARDOT, Norbert GOENEUTTE, Lucien GROS, Henri GUERARD (Graveur), Laurent GUETAL dit l’Abbé GUETAL, Gaston GUIGNARD.

Jozef ISRAËLS, Marie-Joseph Léon CLAVEL dit IWILL;

Pierre-Georges JEANNIOT, Wladimir JETTEL, Roger JOURDAIN.

Eugène LAMBERT, Alfred-Désiré LANSON (Sculpteur), Gaston LA TOUCHE, Louis LE CAMUS, Camille LEFEVRE (Sculpteur), Mme Madeleine LEMAIRE, Alfred-Charles LENOIR (Sculpteur), Auguste LEPÈRE (Graveur), Henry LEROLLE, Léon LHERMITTE, Maurice LOBRE, Louis Auguste LOUSTAUNAU,

Jacob MARIS, Willy WARTENS, Paul MATHEY, Charles MEISSONNIER, Hendrik Willem MESDAG, Frédéric MONTENARD, MOUTTE (Sculpteur), MEUNIET (Sculpteur).

François PANNEMAKER (Graveur), Charles PERRANDEAU, Ivan PRANISCHNIKOFF, Pierre PUVIS DE CHAVANNES.

Ary RENAN, Paul RENOUARD, Rudolf RIBARZ, Théodule RIBOT, RIVEY, Jean-André RIXENS, Auguste RODIN (Sculpteur), ROHMANN, Alfred ROLL, Édouard ROSSET-GRANGER.

Henri SAINTIN, Hugo SALMSON, John Singer SARGENT, Christian SKRESDVIG, Alfred SMITH, Alfred STEVENS.

Frits THAULOW, James TISSOT, Auguste TOULMOUCHE, Étienne TOURNES, Paul DE VIGNE (Sculpteur).

Charles WALTNER (Graveur).

Zacharie ZACHARIAN, Anders ZORN.

Liste publiée par « Le Matin », le 2 avril 1890 précédée du texte suivant :
« Une bonne fortune a fait tomber entre nos mains la liste des artistes sociétaires. Nos lecteurs nous sauront assurément gré de la publier ici ».

LIEN AVEC LE SITE DE PIERRE DEHAY, son neveu, artiste peintre et illustrateur.

Pierre DEHAY (7 janvier 1913 – 20 octobre 2008) est le fils de Léa DEHAY, une des cinq sœurs de son épouse Marcelle ROSSET-GRANGER.
Dès son plus jeune âge, il manifeste des dons évidents pour le dessin et est encouragé par son oncle, Paul Edouard ROSSET-GRANGER.

Pierre DEHAY est l’auteur de nombreux dessins de prisonniers français réalisés pendant sa captivité en Allemagne au Stalag VIII C et dans les Arbeitskommandos 637 et 811 à Breslaù, Haute Silésie.
Il a beaucoup peint ou dessiné en Ile-de-France, en Bretagne, en Normandie, en Mayenne, dans le Sud-Ouest, en Provence…
Il a collaboré à de nombreuses revues, réalisé des couvertures de livre et illustré plusieurs ouvrages de la Collection Rouge et Or.

Vous trouverez ci-après le lien du site internet qui lui est consacré :
http://pierredehay.free.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s